Onction des malades

By 15 janvier 2020 paroisse-varenne No Comments

L’EUCHARISTIE AVEC L’ONCTION DES MALADES

À L’OCCASION DE LA JOURNÉE MONDIALE DES MALADES 2020

Priez sur les malades après les avoir oints d’huile au nom du Seigneur (cf. JC 5, 13-15)

Quand?

Mardi 4 février : 11 h à la Résidence l’Autre Jeunesse

Samedi 8 février : 16 h à l’église Saint-Laurent-du-Fleuve

Dimanche 9 février : 11 h à l’église Sainte-Trinité

Mardi 11 février : 11 h à la Résidence Palais des Beaux-Jours

Mercredi 12 février : 14 h 45 au CHSLD Lajemmerais

Jeudi 13 février : 14 h 15 au CHSLD Contrecœur

 Pour qui?

  • « Tout fidèle qui […] commence à se trouver en danger pour cause de maladie ou de vieillesse » (Can. 1004);
  • « Des personnes âgées, même en bonne santé, car pour elles la perspective de la mort se rapproche selon toute probabilité » (Vie chrétienne. Sacrements. Malades);
  • Des personnes au seuil d’une opération importante ; ou ayant une maladie chronique;
  • Des personnes agonisantes, évidemment, reçoivent l’Onction d’huile à domicile ou à l’hôpital. Ce sacrement peut être réitéré si le malade, ayant recouvré la santé, contracte une autre maladie grave ou si, durant la même maladie, le danger se fait plus grave (can.1004).

Comment?

  •  Imposition des mains;
  • Onction d’huile sur le front et dans la paume des mains;
  • Prière d’action de grâce.

Pour quels effets?

Comme tout don de l’Esprit Saint, l’Onction des malades, reçue avec foi, aide à :

  • Accueillir la force pour traverser plus sereinement l’épreuve, avec espérance;
  • Trouver réconfort, apaisement, paix intérieure offerts par le Christ;
  • Recevoir des grâces nécessaires pour la guérison spirituelle et corporelle, etc.

Bienvenue!

« Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai » (Mt 11, 28)

Prière de partager cette information avec les vôtres et les personnes concernées.

Abbé Dieudonné Kibungu

 

Notre unité pastorale porte fièrement le nom de sainte Marguerite d’Youville, la plus célèbre de ses enfants et la première Canadienne de naissance reconnue comme modèle de sainteté par l’Église catholique.