Mot de votre curé l’abbé Mario

Un mot de votre curé l’abbé Mario

Nous avons vécu depuis les quatre derniers mois des moments très spéciaux à cause de la pandémie du coronavirus : confinement complet, fermeture des écoles et des commerces, sauf les essentiels, fermetures des lieux de cultes, des pertes d’emplois et de l’insécurité financière. Cependant, nous avons pu voir à travers le pays, mais particulièrement dans notre Unité pastorale Sainte-Marguerite d’Youville, un élan de générosité du personnel dans les centres de personnes âgées tels que les CHSLD de Varennes et Contrecœur et de toutes les résidences de notre territoire. Les actions bénévoles et les aides alimentaires se sont donnés sans mesures pour venir en aide aux plus démunis. Merci à toutes ces personnes qui se sont dévouées pour le bien de leurs frères et sœurs en Jésus Christ. Plusieurs membres de l’équipe pastorale ont pris le téléphone et ont assuré une présence aux personnes en confinement afin de vérifier si tout allait bien et pour prendre de leurs nouvelles. Pendant ce temps, l’abbé Dieudonné et le diacre Gilles ont porté main forte durant quelques semaines à un centre pour itinérants à Longueuil. Même si nos églises étaient fermées, nous n’avons pas chômé et nous avons assuré une messe quotidienne par vidéoconférence Skype.

Durant ce temps, tous nos rassemblements pastoraux et catéchétiques furent arrêtés. Des personnes de tous les âges de la vie ont vécu des situations bien particulières. Les baptêmes, les confirmations et les premières communions, les mariages et toutes les catéchèses qui s’y rattachent. Aucune célébration pascale ne fut célébrée avec la communauté. Mais encore plus douloureux fut le nombre de décès dans l’ensemble de l’unité pastorale dont nous n’avons pas pu faire les funérailles ou les célébrations de la parole dans les salons funéraires. Nous sommes bien conscients que cela fut très pénible pour les familles endeuillées qui ne pouvaient pas passer à l’étape des funérailles pour bien amorcer leur deuil. Nous allons donner une priorité à ces familles afin qu’elles puissent faire un autre pas dans leur cheminement de deuil.

Depuis le 22 juin dernier, nous avons appris avec joie la possibilité de rouvrir nos lieux de culte pour des rassemblements d’un maximum de 50 personnes. C’est une bonne nouvelle très attendue de tous et toutes. Mais pour un certain temps, en plus de toutes les mesures de sécurité sanitaire, il faudra respecter cette consigne de 50 personnes incluant le personnel en service (prêtre, sacristain, personnel à l’accueil, lecteur, organiste et chanteuse); ce qui limite beaucoup l’accès des fidèles dans nos églises.

En réflexion avec l’équipe pastorale et les présidents des assemblées de Fabrique, nous avons établi les lieux de cultes qui rouvriraient en priorité pour le bien commun de toute l’Unité pastorale. Les décisions ont été prise en tenant compte des mesures sanitaires à…mettre en place dans chacune des églises, de la capacité à accueillir des fidèles dans chaque église versus la fréquentation et de la capacité des prêtres, du personnel pastoral et des bénévoles à assumer de façon sécuritaire ces mesures sanitaires très importantes sans être à la course d’une église à l’autre.

Depuis la fête de la Saint-Jean-Baptiste, nous avons rouvert la basilique Sainte-Anne de Varennes et l’église Saint-Laurent–du-Fleuve de Contrecœur. La fin de semaine suivante nous avons rouvert les églises Saint-François-Xavier de Verchères et Sainte-Trinité de Contrecœur. Pour le moment, nous gardons l’église Sainte-Théodosie de Calixa-Lavallée fermée pour les messes dominicales et nous vous invitons pour une période de temps à vous joindre à la communauté de Saint-François-Xavier de Verchères. Pendant ce temps, nous nous employons, en collaboration avec le président de la fabrique de Sainte-Théodosie, à installer les mesures sanitaires requises et à trouver les bénévoles nécessaires afin de pouvoir procéder très bientôt aux funérailles et aux baptêmes dans cette communauté. Nous sommes bien conscients des inconvénients que cela peut vous causer, mais prendre le temps de bien faire les choses et de ne pas épuiser notre personnel pastoral est prioritaire pour nous.

Durant cette période spéciale de pandémie, j’invite toutes les personnes qui participeront à différentes célébrations à respecter toutes les mesures sanitaires; à porter un masque ou un couvre visage dans les églises; à suivre les consignes de directions dans les allées, les entrées et les sorties de nos églises. Si ces directives ne sont pas respectées, il y a un risque que nous soyons obligés de refermer une église et cela serait très triste et dommage. Étant donné que la limite est de 50 personnes par rassemblement, il se peut que nous soyons obligés de refuser des paroissiens et paroissiennes, des gens de passages parce que le nombre maximum est atteint. Ce ne sera pas de gaieté de cœur que nous le ferons, mais c’est pour le bien de tous afin de respecter la santé publique et se sortir de cette pandémie le plus rapidement possible. Je vous demande d’être indulgents avec nos bénévoles aux portes de nos églises. Bien sûr, il y aura évolution au cours des semaines et nous nous adapterons. Nous vous tiendrons au courant des changements qui s’opéreront à la suite de l’évolution des normes de la sécurité sanitaire.

Merci de votre compréhension et de votre collaboration. Nous avons bien hâte de vous revoir parmi nous avec votre beau sourire en toute sécurité avec votre cache visage.

Mario Desrosiers, ptre

Curé de l’Unité pastorale Sainte-Marguerite d’Youville

Recteur de la basilique Sainte-Anne.

 

Notre unité pastorale porte fièrement le nom de sainte Marguerite d’Youville, la plus célèbre de ses enfants et la première Canadienne de naissance reconnue comme modèle de sainteté par l’Église catholique.