SAINTE-THÉODOSIE DE CALIXA-LAVALLÉE

HISTORIQUE

Le peuplement de Calixa-Lavallée s’effectue en même temps que celui de Verchères soit à partir de 1672, mais ce n’est qu’en 1878 que la municipalité de la paroisse de Sainte-Théodosie (Calixa-Lavallée) se distingue de la paroisse Saint-François-Xavier de Verchères. L’îlot paroissial, établi au cours des années 1880, constitue un pôle important autour duquel s’est structurée toute la vie de la collectivité.

L’église de pierre Sainte-Théodosie est construite entre 1888 et 1890 par l’architecte Victor Roy. Ce n’est qu’en 1943 qu’on y installe un orgue construit par Odilon Jacques, un ancien employé de la maison de fabrication d’orgues renommée Casavant Frères.

En 1946, la municipalité devient Sainte-Théodosie-Calixa-Lavallée puis, en 1974, on retire le nom de sa sainte patronne de son appellation. Calixa-Lavallée porte désormais le nom de son fils le plus célèbre, le musicien qui composa la mélodie de l’hymne national du Canada.

BIOGRAPHIE

Le nom de Théodosie, forme féminine de Théodose, était assez fréquent dans les régions de langue grecque à l’époque de l’Empire romain. Il est possible que plusieurs chrétiennes aient porté ce nom.

Seule à figurer au Martyrologe romain (catalogue des martyrs et des saints) Théodosie est, à l’âge de 17 ans, condamnée à mort pour avoir salué un groupe de chrétiens traduits en jugement à cause de leur foi. Elle est alors jugée et exécutée avec eux. Son histoire est racontée par Eusèbe de Césarée, historien du début du 4e siècle. Théodosie a donc vécu avant l’an 300.

Fête liturgique : le 2 avril.

LES MEMBRES DE L’ASSEMBLÉE DE FABRIQUE

Mgr Jacques Berthelet, C.S.V., prêtre modérateur
Serge Jacques, président
Albert Chagnon, vice-président
Daniel Jacques
Simon Jacques
Daniel Palardy
Gérard Palardy
Daniel Poirier

HORAIRE DES MESSES

Dimanche 8h30