Sainte Marguerite d'Youville

SAINTE MARGUERITE D’YOUVILLE,
NOTRE INSPIRATION

Notre unité pastorale porte fièrement le nom de sainte Marguerite d’Youville, la plus célèbre de ses enfants et la première Canadienne de naissance reconnue comme modèle de sainteté par l’Église catholique.

Femme au destin exceptionnel, Marguerite Dufrost de la Jemmerais, native de Varennes, a laissé une marque indélébile dans la vie de notre région et à Montréal. Attentive, généreuse et animée d’une foi profonde, elle s’est dévouée auprès des plus démunis malgré ses contraintes familiales.

Devenue veuve à l’âge de 29 ans, elle est parvenue à élever seule ses enfants et à acquitter les dettes de son mari. Elle s’est alors orientée vers une vie de prière et de service auprès des malades et des pauvres qu’elle a d’abord reçu chez elle. Plus tard, avec quelques compagnes, elle a pris charge de l’Hôpital général de Montréal. Elle a alors affronté avec courage et détermination mille et une difficultés, en particulier l’hostilité de bien des gens de son entourage, dont des membres de sa famille.

Sainte Marguerite d’Youville rayonne hors de notre unité, et ce, depuis longtemps, grâce aux femmes qu’elle a inspirées. Ainsi, six congrégations religieuses féminines ont suivi ses pas, dont les Sœurs de la Charité de Montréal, mieux connues sous le nom de Sœurs Grises. Fortes de son héritage, les Sœurs Grises exercent une action sociale importante depuis plus de deux siècles. À Montréal, nous leur devons entre autres : l’hôpital Maisonneuve-Rosemont, l’Institut Nazareth et l’Hôpital Notre-Dame.

En la déclarant bienheureuse en 1959 et sainte en 1990, l’Église a reconnu les mérites de sainte Marguerite d’Youville et l’a proposée comme modèle à imiter. Cette mère de famille monoparentale a su par des gestes simples, ouvrir son cœur aux plus démunis et laisser un héritage inspirant pour toutes les générations à venir.